Camille a lu : Eve sur la Balançoire, de Nathalie Ferlut

20161111_161831-01 (1).jpeg

Auteur : Nathalie Ferlut
Année de publication : 2013
Nombre de pages : 118


Pour la petite Eve Nesbit de Pittsburgh, le XXe siècle avait inventé un nouveau métier :  « j’étais l’image de l’envie et de la perfection, j’étais une icône de publicité, le rêve américain en version jeune fille. Des journalistes aux plumes pleines d’eau de rose écrivaient d’élogieuses fables où j’étais un ange modeste issu de bonne famille, frappée par la fatalité, mais remarquée par les bonnes fées de New York ! Mais il n’y a pas que les demoiselles qui aiment les photos de jeunes filles… On me proposa bientôt des poses plus suggestives, légendées de subtils sous-entendus… Ma mère ne disait rien, moi je ne voyais pas où était le mal. »


Aujourd’hui on se retrouve pour parler BD, avec une jolie trouvaille faite à la médiathèque.
Eve sur la balançoire est un biopic sur la jeunesse de Florence Evelyn Nesbit (1884-1967), aussi considérée comme la première pin-up américaine. L’histoire se concentre sur les années 1901-1907, de son arrivée à New York au procès de son mari. Six années essentielles dans sa vie, de l’ascension à la chute. 

D’emblée on sait que la vie d’Eve sera chaotique. Sa beauté ne passe pas inaperçue et à tout juste seize ans c’est elle qui fait vivre sa famille en posant pour des peintres et des photographes. Sa mère, sous son apparence très respectable, se comporte de façon abusive. Elle n’hésite pas à louer le corps de sa fille pour maintenir son train de vie. En très peu de temps la jeune fille devient une  icône, « The True American Eve ». A la fois mannequin, chanteuse, danseuse et actrice, elle finit par attirer l’attention du riche architecte Stanford White et devenir son amante. Deux autres hommes ont une place importante dans sa vie, mais pour l’instant je ne vous en dis pas plus !

Nathalie Ferlut parvient à nous dépeindre avec finesse ce New York du début du XXe siècle. L’expansion économique, la société de consommation, l’essor des médias de masse… tout y est. Mais derrière les lumières et les paillettes se cache une réalité bien plus sordide. Eve sur la balançoire porte bien son sous-titre de « contre cruel de Manhattan ». C’est l’histoire d’une jeunesse brisée, celle d’une fille qui a eu le malheur d’être trop naïve et trop belle dans un monde dépourvu de morale. Les dessins représentent complètement cette effervescence d’abord si prometteuse qui finit par se muer en véritable cauchemar. Il n’y a pas à dire, les aquarelles sont vraiment magnifiques !

Concernant les personnages je suis plus mitigée. Eve est émouvante mais trop lisse à mon goût, j’aurais aimé la voir se rebeller davantage, notamment contre sa mère qui la manipule clairement. Bon bien sûr, même si elle est sans doute romancée, l’histoire se base sur des personnes réelles, ce qui limite le champ d’action de l’auteure. Mais quand même. Certaines décisions d’Eve m’ont clairement exaspéré, me donnant l’impression que seule la fatalité régissait sa vie.
Du côté des personnages secondaires, certains sont vraiment malsains : la mère d’Eve bien sur, mais aussi Harry Thaw qui en plus d’être violent, obsessionnel et de se droguer, enferme Eve dans une relation complètement toxique. Le seul personnage masculin que j’ai vraiment apprécié c’est John Barrymore, même si on le voit finalement assez peu.

Petit aperçu d’une des planches  :

eve2.jpg

Un biopic graphique vraiment très intéressant qui retrace la jeunesse d’une figure peu connue et pourtant emblématique du rêve américain. Les dessins sont sublimes et même si Eve m’a quelque peu agacée, cette BD mérite clairement le détour.

Note : tea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05a(4/5)

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

2 réflexions sur “Camille a lu : Eve sur la Balançoire, de Nathalie Ferlut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s