Namnam a lu : Bichon, tome 2, de David Gilson

IMG_20160225_144928

Titre : Bichon, t.2 | Auteur : David Gilson | Nb de pages : 48

       Bichon aura su me conquérir à nouveau ! Pour faire très simple, ce tome… C’est de la fraîcheur. On voyage aux côtés de ce petit garçon, tout est… Comment dire…. Sea, sweet and sun, voilà. Le titre parfait !


Le mois de juillet commence mal pour Bichon qui accumule les contrariétés. Son ami Jean-Marc lui manque et un petit accident va retarder le départ en vacances de la famille. La vie de Bichon est heureusement de nouveau ensoleillée pendant le mois d’août. En jouant au cerf-volant sur la plage, il fait la rencontre d’un petit garçon américain à la personnalité originale avec lequel il se découvre des goûts en commun. Bichon, toujours naturel et décomplexé, aidera le jeune garçon à accepter sa singularité, ce qui marquera le début d’un belle amitié entre eux.


 

Entamons direct avec le mauvais côté, parce qu’il est très simple : même point négatif que pour le tome 1, le nombre de pages. Encore et toujours trop court ! On veut que les aventures de ce petit bout de vie durent plus longtemps !

Sinon, je ne vais pas déroger à ma critique précédente : ce tome est tout autant bichonnesque ! ( je n’ai pas l’honneur de créer cet adjectif trop mignon, il est utilisé dans la bd. Rien qu’un terme comme ça vous persuade que c’est une oeuvre choupie au possible. laissez-vous tenter par le summum de l’adoraaaable ! )
La différence majeure avec le premier tome, c’est que nous avons une histoire continue et pas des scènes de vie. La trame se poursuit d’une manière légère, tout en délicatesse. La suite se fait indépendamment du tome 1 : certes, la fin de la première bd sonne l’arrêt de l’année scolaire, et donc, le début des vacances. Mais on peut lire directement ce tome-ci sans être perdu dans l’histoire.

Sea, sweet and sun nous fait découvrir un nouveau personnage. Cody ( et ses parents ), petit anglais de 8 ans également, ou environ, qui deviendra bien évidemment l’ami de notre protagoniste. C’est un personnage semblable à Bichon sur certains points, puis différent sur d’autres. Certains passages font que j’ai un peu de mal avec lui. Bon, ok, il est touchant et mignonnet mais aussi tellement maladroit qu’il en devient méchant, et ça, ça ne passe pas trop.
Le personnage de Mimine devient plus important. Petite fille qui a du caractère, elle possède enfin du dialogue dans la bd et ce que j’ai évoqué dans mon autre chronique est renforcé : elle renverse à nouveau les stéréotypes, et d’une manière bien plus claire ! Rien que sa dispute avec son amie, une véritable bagarreuse !
La mère de Bichon nous apparaît encore comme une personnalité forte et touchante, elle veut juste que son fils s’épanouisse et c’est un beau message selon moi.
Enfin, le perso’ qu’on ne s’attend pas à voir dans ce tome-ci : Jean-Marc ! En effet, on l’imagine absent puisque l’école est finie, bonjour les vacances, ce qui veut dire qu’on ne revoit plus certaines personnes. Mais certains événements font que Bichon et Jean-Marc se revoient, et si ils se voient en période hors scolaire, on peut espérer des liens plus forts entre eux. De quoi nous inciter à lire la suite afin de savoir si c’est bel et bien le cas !

La théorie du genre est beaucoup plus violente dans ce volume. Des passages sont vraiment affreux, enfin c’est peut-être un grand mot mais… La méchanceté est purement marquée, je fais tout particulièrement référence à la mère de Myriam qui se montre plus que mauvaise envers notre petit Sacha. Puis d’autres passages, comme la femme du supermarché, ou justement, une réflexion de Cody qui est très blessante. ( d’où le fait que ça passe pas trop avec ce bonhomme. Non mais oh, touche pas à mon Bichon ! )
Le père est assez mitigé sur la question, et je trouve que ce n’est pas plus mal. En effet, David Gilson garde ainsi la vraisemblance, c’est assez rare que les deux parents acceptent que leur garçon se déguise en princesse ou autre. C’est le personnage lambda, ni trop gentil ni trop méchant, qui promet une évolution.

Pour finir, assez évident, mais les dessins sont toujours aussi beaux, on ne se lasse pas du coup de crayon. Je vais peut-être faire des jaloux, mais si vous n’avez pas vu sur insta ; j’ai eu la chance d’avoir une splendide dédicace de Mr Gilson (même si je n’ai pas eu la chance de le voir uh… ), visez-moi une peu ce dessin !

Note : tea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05a (5/5)
      toujours un coup de coeur !

Et vous alors, charmés  ? 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s