Camille a lu : Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy

20160708_171400

Auteur : Sarah McCoy
Année de publication : 2015 (2012 pour la version originale)
Nombre de pages : 508
Titre original : The Baker’s Daughter


 Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif échappé des camps…
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.


On m’a vivement conseillé ce livre et dès les premières pages j’ai compris que j’allais tomber sous le charme. On y suit l’histoire croisée de deux jeunes femmes, Elsie Schmidt et Reba Adams. Au fil des chapitres s’enchaînent donc les allers-retours entre 1944 et 2007, entre l’Allemagne du IIIe Reich et le Texas. 

Il s’agit du premier roman publié en France de Sarah McCoy. Américaine et fille de militaire, elle a beaucoup voyagé et ça se sent. Tout est très bien documenté, autant la partie sur les Lebensborn (programme initié par Himmler en 1935 dans le but de créer de parfaits aryens) que celle sur la frontière américano-mexicaine, portail illusoire vers un monde meilleur pour bon nombre de migrants.

La grande thématique du livre : faire des choix, grandir, s’assumer. Cela vaut autant pour Reba qui ne sait plus où elle en est, que pour Elsie qui voit ses rêves d’enfance se craqueler toujours un peu plus à mesure que la guerre se prolonge. L’image la plus frappante reste celle de la nuit où la jeune fille trouve sur le pas de la porte Tobias, 7 ans, tout juste échappé des camps et qui la supplie de le cacher. Et soudain toute l’absurdité de l’antisémitisme lui tombe dessus : c’est un enfant comme les autres, son seul « tort » est d’être né de parents juifs. Mais l’aider c’est mettre toute sa famille en danger…
J’ai beaucoup réfléchi en lisant Un goût de cannelle et d’espoir, incapable de me débarrasser de cette question qui revient toujours dès que je suis confrontée à un livre, un film ou un série qui traite de la Seconde Guerre Mondiale: et moi, qu’est-ce que j’aurais fait ? Sarah McCoy parvient à retracer cette période avec beaucoup de justesse : non le monde n’est ni tout noir, ni tout blanc. Mais ce serait aussi une erreur de penser qu’il est gris. Le monde c’est une palette riche d’une infinité de nuances.

Cette réflexion sur l’humanité se poursuit à El Paso, où Ricky, garde-frontière et petit ami de Réba arrête chaque jour des clandestins. Pour la plupart ils n’ont rien de criminels, ce sont juste des hommes et femmes nés du mauvais côté de la frontière. Lui-même fils d’immigrés mexicains, il est persuadé qu’un pays n’est rien sans lois et s’évertue donc à les faire respecter, parfois au détriment de sa propre morale.

Le rôle de la boulangerie (celle des Schmidt puis celle qu’Elsie a ouverte à El Paso) est par ailleurs essentiel. Lieu de rencontres et d’espoir, c’est là qu’Elsie grandit mais aussi que Reba fait sa connaissance, soixante ans plus tard. J’ai beaucoup aimé cette ambiance chaleureuse sur fond de pâtisseries allemandes. (Il y a une bonne dizaine de recettes à la fin du livre qui m’ont toutes plus fait saliver les unes que les autres ! )

Que dire d’autre ? Ce livre bouleversant et addictif est incontestablement un coup de cœur 

Note :  tea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05a    (5/5)

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s