Namnam a lu : Gatsby le Magnifique, de F. S. Fitzgerald.

IMG_20150722_145042


{ Titre : Gatsby le Magnifique | Auteur : F. S. Fitzgerald | Nb de page poche : 208 }


Bien le bonjour à vous, et bon début du mois de septembre ! Aujourd’hui, on se retrouve pour faire la critique de Gatsby le Magnifique, écrit par Francis Scott Fitzgerald, ce qui n’est pas forcément chose facile. En règle générale, faire une critique d’un livre classique n’est pas le plus simple. Mais je vais tout de même tenter de partager au mieux mon avis.


Ete 1922 ; nous voici dans les années folles, là où fêtes et ennui font partis du quotidien, là où l’alcool coule à profusion. Jay Gatsby est le maître de ce genre de quotidien : tous les soirs se déroulent, dans sa somptueuse demeure à Long Island, les fêtes les plus cotées de New York. Tout un tas de personnes s’y trouvent, d’autres s’invitent, et même son voisin, Nick Carraway, est convié. Celui-ci est intrigué par le mystérieux personnage qu’est Gatsby, curieux de savoir s’il n’y aurait pas un zeste de vérité dans les rumeurs qui circulent à son sujet, inquiet de savoir si son passé est aussi trouble que certains le prétendent. Tout deux se lieront d’amitié, et Nick apprendra même ce qui a poussé Gatsby à s’installer à Long Island — peut-être à cause d’un amour de jeunesse ?


Beaucoup se sont décidés à lire ce classique suite à la sortie de l’adaptation cinématographique en 2013, que je n’ai pas vu. Peut-être tenterai-je un jour le film, puisque j’ai franchement bien aimé le roman.

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, ce qui me donne d’ailleurs l’envie de lire d’autres oeuvres de Fitzgerald. Je ne saurais vous dire ce qui m’a tant plus dans l’écriture, peut-être le fait que c’était riche tout en restant léger. Rien que pour cela, je vous le conseille : c’est une lecture facile et rapide, et puis vous n’avez rien à perdre. Au contraire, vous ressortirez rempli d’une nouvelle histoire, et imprégné par l’ambiance des années folles qui me semble bien retranscrite. ( Enfin, je dis cela mais je n’y connais trop rien.. )
Dès les premières pages, je me suis retrouvée happée dans l’histoire car on ne sait pas tout de suite qui narre le récit, jusqu’à bien savoir qu’il s’agit de Nick lors d’un dialogue avec Tom Buchanan.

Les personnages sont plus ou moins intéressants, disons que l’on ne parvient pas à les cerner entièrement; Daisy m’intriguait parce qu’elle me semblait lunatique — capable de rire puis de pleurer la seconde suivante. Sauf qu’au final, je l’ai tout simplement trouvée superficielle, captivée par l’argent et par son propre intérêt. Forcément, Gatsby est selon moi le personnage le plus intéressant, il mérite bien son rôle de personnage principal. Il me paraissait encore plus mystérieux une fois que je savais quelque chose sur lui. J’avais l’impression qu’il m’échappait à mesure que son passé était dévoilé, car je n’étais jamais sûre de s’il s’agissait de la vérité ou non. C’est vraiment un personnage étrange et  surprenant que j’ai beaucoup apprécié.

L’histoire en elle même n’est pas extraordinaire, j’admets que je me suis demandée où tout cela aller mener lors des premiers chapitres. Mais au final, l’ambiance gagne et nous entraîne, les personnages et l’écriture nous poussent vraiment à suivre. Ce qui constitue réellement le livre est la découverte du passé de Gatsby, qui vaut le détour selon moi.

Note : tea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05a(4/5)

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Vous ne savez toujours pas quoi en pensez ? Aucuns problèmes, vous pouvez jeter un coup d’oeil à l’avis de Il Faut Que Je Te Dise, ou encore celui de La Bibliothèque de Bénédicte pour vous forger un avis !

Publicités

2 réflexions sur “Namnam a lu : Gatsby le Magnifique, de F. S. Fitzgerald.

  1. Moi c’est le contraire ^^ j’ai vu le film seulement et je l’ai adoré, ça a été une révélation ! J’ai tout adoré dans le film, on arrivait à sentir la joie, la tension, l’émotion, comme tu as dit « l’ambiance gagne et nous entraîne », il m’a vraiment transporté… A la fin, je me suis sentie affligée et en colère pour Gatsby et quand je ressens ce genre de sentiments en regardant un film, je me dis que les réalisateurs/producteurs/acteurs ont réussi leurs jobs ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire ! Tu me donnes envie de voir le film du coup pour voir si je ressens la même chose en le voyant, si je suis aussi réceptive aux sentiments évoqués, mais c’est sûr que si tu as réussis à ressentir tout ça, à être totalement entraîné alors ce film est un pari gagné !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s