Namnam a lu : Exercices de style, de R. Queneau.

Copie de IMG_20150703_155954


{ Titre : Exercices de style | Auteur : Raymond Queneau | Nombre de pages : 158 }


On a prit un peu de retard pour publier, mille excuses ! Mais on revient aujourd’hui avec une petite chronique, pour un petit livre, qui est tout de même bien connu ! Exercices de style est le roman le plus célèbre de Queneau ( ou à égalité avec Zazie dans le métro. ), devenu un classique, un véritable « must read » de la littérature française.

L’histoire tient en quelques mots ; le narrateur rencontre dans un bus un jeune homme au long cou, coiffé d’un chapeau orné d’une tresse au lieu d’un ruban. Celui-ci échange quelques paroles négatives avec un autre voyageur avant de changer de place. Le narrateur revoit ce même homme un peu plus tard devant la gare Saint-Lazarre qui discute avec un ami, ce dernier lui conseillant d’ajuster son pardessus en y ajoutant un bouton.
D’où vient la renommée de ce roman avec une trame aussi banale ? Qu’est-ce qui joue à sa singularité ? Peut-être bien le fait que cette histoire soit écrit 99 fois, mais surtout, de 99 manières différentes !

Alors oui, cela peut vous sembler barbant. Un synopsis aussi basique, radoté 99 fois ? Peu alléchant. Mais vous ne pouvez nier le fait que votre curiosité est attisée, parce que vous vous demandez comment l’auteur a fait pour trouver 99 styles d’écritures. Et au final, c’est ce qui vous pousse à le lire.

Ce qui m’a surtout plus dans Exercices de style, c’est la diversité. Bon, d’accord, quelques manières se ressemblent ( voir le point négatif. ), mais ça n’en reste pas moins plaisant de voir autant de styles différents. Le plus intéressant là-dedans est de réaliser que l’écriture est terriblement vaste, et qu’avec de l’imagination on peut écrire d’une manière vraiment unique en introduisant tout un tas de figures de style et de poésie. Mes textes préférés sont sans hésitations  » Maladroit  » et «  Anglicisme « , tous les deux bourrés d’humour !

En totale opposition au gros point positif, ce qui m’a un peu déplu était la ressemblance de certains styles. Ce que j’entends par là, c’est surtout la ressemblance de l’idée. Par exemple, les texte « Prosthèses« , « Epenthèse  » et « Paragoges« . Tout trois se ressemblent car on pourrait y voir des lettres les unes à la suite des autres, sans chercher à établir un sens —  c’est du moins l’impression que cela m’a donné. Néanmoins, le lecteur s’embête à déchiffrer, aidé du fait qu’il connait l’histoire par coeur. Mais bon, au bout d’un moment, ces suites de lettres peuvent être un peu lassantes…

Note : tea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05a( 3/5 )

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Publicités

Une réflexion sur “Namnam a lu : Exercices de style, de R. Queneau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s