Namnam a lu : Fullmetal Alchemist, de H. Arakawa.

IMG_20150722_150846


 Titre : Fullmetal Alchemist | Auteur : Hiromu Arakawa | Nombre de tomes : 27 

Dans le monde du manga, Fullmetal Alchemist est un classique. Sorti au Japon en 2002, adapté deux fois en anime ( Fullmetal Alchemist & Fullmetal Alchemist Brotherhood ), c’est un manga qui a reçu énormément d’engouement. Cette oeuvre vous est inconnue ? Cette critique est là pour vous faire découvrir le monde de l’alchimie !


Fullmetal Alchemist ( abrégé par FMA. ) raconte l’épopée des frères Elric, jeunes adolescents qui s’adonnent à l’alchimie. Lorsque leur mère décède, tout deux décident de pratiquer l’interdit : la transmutation humaine, dans l’espoir de lui redonner vie. Edward, l’aîné, y perdra sa jambe gauche, tandis que son frère, Alphonse, y laissera son corps entier. Pour ne pas perdre une autre personne qui lui est chère, Edward scelle l’âme de son frère à une armure, devant alors sacrifié son bras droit. L’aîné des frères Elric se verra donc obligé de porter des automails pour remplacer ses membres perdus. Après ces événements, ils décident de partir à la quête de la pierre philosophale dans le but de retrouver ainsi leurs corps. Mais pour se faire, Edward doit se mettre à la botte de l’armée et devenir alchimiste d’Etat.


      FMA est considéré comme le chef d’oeuvre d’Hiromu Arakawa, ce manga a une renommée incroyable. Et personnellement, il s’agit de mon manga préféré, je ne m’en lasserais jamais et j’admirerais toujours ce synopsis qui a nécessité maintes recherches ! Peut-être est-ce parce que je voue un culte à ce manga mais je n’y vois aucuns points négatifs. Du début jusqu’à la fin, j’ai trouvé l’oeuvre parfaite. Et je vais vous expliquer pourquoi :

      Tout d’abord, ce qui est génial dans un manga ( ou une bd/autre ), c’est le lien de deux arts différents : le dessin et l’écriture. ( de suite, je sens venir les  » c’est surtout du dialogue comme c’est des bulles de texte que les perso’ prononcent  » mais ça n’en reste pas moins de l’écriture, et tout comme pour un roman, il y a recherche de récit ! ) Hiromu Arakawa a magnifiquement réussi ces deux critères. Le dessin semble un peu simple au début, mais il n’en reste pas moins attirant. Il y a beaucoup plus de détails que l’on ne pense, il suffit d’ailleurs de regarder l’armure d’Alphonse et les automails d’Edward. Au fil des tomes, on aperçoit une progression du coup de crayon — comme pour beaucoup de mangas me direz-vous, mais dans FMA c’est impressionnant de voir une telle évolution physique des personnages. Les expressions du visage sont magnifiquement faites, cette mangaka parvient à dessiner un air arrogant, un sourire fier, ou même à dégager une certaine mélancolie de l’armure d’Alphonse avec brio.

      Ensuite, l’écriture. Alors oui, c’est différent d’un roman puisqu’il n’y a pas forcément de recherche pour donner une bonne sonorité aux phrases, à insérer des figure de style, etc. Ici, c’est une écriture simple puisqu’il s’agit de la manière dont parle les personnages, ce qui peut nous permettre d’en apprendre plus sur eux.
Pour la trame de l’histoire, comme je l’ai déjà dit, il y a eu énormément de recherches. Rien que le sujet de l’alchimie est innovant puisque les textes ( romans/manga/bd/autre ) là-dessus ne sont pas si nombreux. Il faut avouer que c’est quelque chose de compliqué, avec des notions scientifiques, alors il faut être sûr d’avoir bien compris ne serait-ce que les bases pour écrire dessus. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’histoire ne se répète pas et ne devient pas lassante. C’est une crainte que l’on peut avoir avec des mangas d’un certains nombre de tomes, Fullmetal en comptant 27. On pourrait penser qu’à chaque fois, les frères Elric ne font que traverser les villes à la quête de la pierre philosophale. C’est un peu le cas dans un sens, cette idée est présente dans tous les tomes comme c’est l’idée de base, mais il y a également les combats contre les homonculus — des êtres supposément immortels grâce à la pierre philosophale —, des passages à l’armée, des événements passés, des personnes à aider, etc. Bref, FMA nous surprend jusqu’à la fin !

      Enfin, les personnages ! Pour tout dire, je ne parviendrais jamais à me décider sur « Qui est mon personnage préféré ? Ed, Roy, Hughes ou Riza ? » Je n’aurais jamais réponse à cette question, haha. Il y a des personnages qu’on adore, d’autres que l’on hait plus que tout ( aka Envy et Lust pour moi, et même les autres homonculus au final… ). Les caractères ne sont pas survolés, au contraire, ils sont même fouillés, on apprend vraiment à connaître les personnages et à s’attacher à eux. Chacun à quelque chose qui nous marque, tel que Ed’ et son complexe de taille, Al’ et sa passion pour les chats, Roy qui ne fait que draguer et serait perdu sans son fidèle Lieutenant, Winry et ses clés à molette, ou encore Hughes et son côté papa gâteau. On a une panoplie de personnages avec lesquels on suit ces merveilleuses aventures. Des tas de personnages qui nous font sourire, rire, et même pleurer.

      FMA laisse énormément réfléchir et on peut en tirer tout un tas de leçons de vie : l’acceptation de soi avec Alphonse qui doit accepter son corps d’armure ; apprendre à se détacher de son passé, aussi bien pour les frères Elric avec le décès de leur mère que pour l’armée avec la guerre  d’Ishbal ; le racisme que l’on peut traduire grâce au peuple Ishbal, …

Fullmetal Alchemist est, et restera un éternel coup de coeur.

Note: tea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05atea_and_books_avatar_by_kezzi_rose-d5xt05a

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil au blog de Lectures Trollesques, qui a fait une très jolie chronique de ce manga !

Publicités

Une réflexion sur “Namnam a lu : Fullmetal Alchemist, de H. Arakawa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s